La cité radieuse – Le Corbusier

Domaine artistique : Arts de l'espace

Thématique : Sciences et techniques au service de l'art

Présentation de l'oeuvre :

Présentation générale :

  • Cette unité d'habitation a été construite dans le 8ème arrondissement de Marseille où elle est aussi surnommée "La maison du fada".
  • Cet immeuble de 17 étages mesure 137 m de long, 56 m de haut et 24 m de large
Cité radieuse

La cité radieuse de Le Corbusier

Les 4 fonctions du bâtiment

 

Un duplex

Un duplex

Un lieu d'habitation : 337 appartements en duplex

 

Un lieu de circulation: des couloirs de 7 mètres de large.

 

Couloir

Lieu de circulation

 

Lieu de travail

Un lieu de travail

 

Un lieu de travail: commerces, restaurants, entreprises, école maternelle.

 

Un lieu de divertissement: salle de spectacle, bibliothèque, gymnase, piscine

 

Un lieu de divertissement

Un lieu de divertissement

Le Corbusier (1887-1965)

  • Charles Edouard Jeanneret
  • Architecte, urbaniste et peintre suisse
  • Réfléchit à l'organisation de la ville : faciliter la circulation par de grandes avenues, séparer les fonctions par quartier, construire des immeubles verticaux au milieu de parcs
Le Corbusier

Le Corbusier

  • Villa Savoy - Poissy (1929)
  • palais de l'assemblée de Chandigarh - Inde (1953-1961)

Quelques réalisations de Le Corbusier

 

Contexte artistique: le modernisme

  • Courant architectural apparu après la Première Guerre mondiale qui a pour principe un retour à des choses simples et aux couleurs primaires.
  • L’ornement et la décoration laissent place aux formes épurées, au jeu avec la lumière.
  • Le modernisme utilise de nouveaux matériaux : le métal, le béton et le verre.
  • C’est une architecture fonctionnaliste : la forme d’un bâtiment dépend de sa fonction.
Le congrès national à Brasilia

Le congrès national à Brasilia

Le siège de l'ONU

Le siège de l'ONU

Contexte historique : l'après 2ème guerre mondiale

  • En 1945, la France connaît une grave pénurie de logements à cause des destructions de la 2nde Guerre mondiale conjuguées à la croissance démographique des Trente Glorieuses (ou Baby-boom) de 1945 à 1973.
  • C'est dans ce contexte qu'en 1945, l'Etat charge Le Corbusier de construire un immeuble à Marseille. La construction s'achève en 1952.
  • Le Corbusier construira 4 autres cités radieuses (Rezé, Berlin, Briey et Firminy)

Matériau utilisé : béton précontraint

  • La Cité radieuse de Marseille est portée par des pilotis et une structure interne de poteaux en béton précontraint.
  • C'est un béton traité pour une très forte résistance, aussi bien à l'écrasement qu'à la flexion. Il permet des constructions monumentales aux formes variées.

 

La structure de la façade :

  • Les façades ne portant plus l'immeuble, il y a de larges baies vitrées.
  • Les balustrades en béton des balcons sont perforées de brise-soleil, ouvertures qui laissent passer la lumière et la chaleur l'hiver (car le soleil est bas) et créent de l'ombre l'été (car le soleil est haut).

 

Le toit-terrasse :

  • Il est composé d'une pataugeoire, d'une piste pour marcher ou courir, de bancs pour bronzer, d'une bibliothèque : c'est le lieu de divertissement collectif.
  • C'est le lieu où les habitants communient avec la nature : la vue, le soleil, le ciel ...

 

Les aménagements intérieurs

photo_14

  • La plupart des logements est composée de 2 appartements en duplex, imbriqués tête-bêche autour d'une rue intérieure.
  • Ils font 98 m² et occupent l'épaisseur de l'immeuble : ils ont donc 2 balcons.

L'intérieur des duplex :

  •  Le rez-de-chaussée est occupé par les espaces de vie commune. La cuisine s'ouvre sur le séjour dont elle n'est plus séparée par un mur : idée novatrice de la future cuisine américaine.
  • Le 1er étage est occupé par les pièces à usage privé (chambres, salles de bain, toilettes)
  • Fonctionnels : Présence de nombreux rangements
  • Modulables : Système de cloisons qui permettent de moduler les pièces en fonction de ses envies

Interprétation de l'oeuvre

UNE UTOPIE URBANISTIQUE

 

A l'origine, cette Cité Radieuse devait s'intégrer dans une "Ville Radieuse" conçue pour permettre à l'homme d'habiter, de travailler, de se cultiver le corps et l'esprit, et enfin de circuler.
Le Corbusier veut apporter un ensemble d'équipements nécessaire à l'épanouissement de la vie sociale : il conçoit sa Cité Radieuse comme une sorte de village vertical.
Par ses lignes épurées et la luminosité des appartements, il veut créer un ensemble harmonieux et proche de la nature.

Le modulor

Le modulor

Une rigueur scientifique

 

  • En 1943, Le Corbusier invente le Modulor (contraction de module et nombre d'or), sorte d'unité de mesure idéale basée sur un homme d'1,83m.
  • Les dimensions des duplex et des mobiliers sont basées sur le Modulor. Ainsi, la hauteur sous plafond correspond à un Modulor le bras levé (soit 2,86m)
  • Le Modulor permet de créer des logements à échelle humaine et donc de favoriser le bien-être des habitants.

Mise en relation avec d'autres oeuvres

Des influences

photo_20

Utopia de Thomas More (1516).

Il imagine une île fictive nommée Utopia qui serait un monde idéal garantissant le bonheur de ses citoyens.

 

photo_21

 

Composition en rouge, bleu et blanc II de Piet Mondrian (1937).

Le travail abstrait et épuré de ses tableaux influencent le style de Le Corbusier.

Un élève à La Réunion : Jean Bossu

Résidence des Remparts (rue Sainte-Marie à Saint-Denis) (1953-1954)

photo_19

 

La ville du futur : 

Un sujet central des œuvres d'anticipation

Ravage de René Barjavel (1943).
Barjavel imagine une ville où certains des principes de Le Corbusier (rebaptisé Le Cornemusier dans le roman) ont été appliqués créant un gigantesque monstre urbain.

photo_22

 

Métropolis de Fritz Lang (1927)

En 2026, Metropolis est une mégapole divisée en une ville haute, où vivent les familles dirigeantes, dans l'oisiveté et le luxe et une ville basse, où les travailleurs font fonctionner la ville.
youtube

photo_23

 

Blade Runner de Ridley Scott (1982)

Dans ce film, basé sur une nouvelle de Philip K. Dick, le réalisateur imagine Los Angeles en 2019. C'est une ville verticale, comme l'imagine Le Corbusier, devenue monstrueuse en grandissant.
youtube

photo_24

Author: Christophe Perrot

Share This Post On