Et si on faisait la lecture …

... aux plus petits, et en allemand !

Dans le cadre de la liaison école-collège, les élèves germanistes de la la classe de 503 se sont rendus le vendredi 3 avril 2015 à l'école maternelle des Badamiers en compagnie de leur professeure d'allemand Mme Valliamée pour rencontrer leurs très jeunes homologues de la classe franco-allemande.

Lors de cette rencontre, ils ont échangé autour du thème des couleurs. Les collégiens ont été accueillis par une chanson qu'avaient préparée les petits du Ingelgarten.

Puis, ils ont mis de côté leur métier d'élèves pour endosser le rôle d'un grand-frère ou d'une grande sœur en lisant un album pour enfants en allemand.

Devant les yeux émerveillés des petits, ils ont raconté l'histoire d' un « Wolf, der seine Farbe ändern wollte » (le Loup, qui voulait changer de couleur).

En se réveillant un matin, ce dernier n'aime plus du tout sa couleur d'origine, le noir ! Et il a bien l'intention d'en essayer d'autres :

le « grün » (vert), le « rot » (rouge), le « rosa » (rose), le «  blau » (bleu), l' « orange » (orange), le « braun » ( marron) et même le « bunt » (multicolore) , histoire de voir ce que ça fait d'être quelqu'un d'autre. Mais ce n'est pas aussi facile qu'il le croit.

Les collégiens sont repartis enchantés par cette nouvelle expérience.

Voici quelques témoignages :

Marina Lebeau «  J'ai été surprise, car les petits ont bien compris l'histoire malgré leur jeune âge . Et ce travail m'a permis de prendre confiance en moi à l'oral ».
« Ich war sehr überrascht, denn die Kleinen die Geschichte gut verstanden haben, obwohl sie sehr jung sind. Diese Arbeit hat mir geholfen, an Selbstvertrauen zu gewinnen. »

Lauriane Técher : «  Les petits ont adoré l'histoire. C'était un moment très agréable. Dommage que ce soit la dernière rencontre de l'année. A l'an prochain ! »
« Die Geschichte hat den Kleinen gut gefallen. Das war ein angenehmer Moment ! Schade, dass es das letzte Zusammentreffen war ! Bis nächstes Jahr ! »

Auteur: Christophe Perrot

Partager cet article sur

Laisser un commentaire