Voyage en Inde 2015 – 6

Après quelques jours sans accès Internet, nous voila de retour ...

Himalayan country house

Mardi 5 mai, nous quittons notre confort de l’hôtel Himalayan country house pour cinq jours de trek …

On descend des 4X4 et l’aventure démarre. Voir le matériel sur les mules c’est stressant. On est mal à l’aise mais tout ceci est surtout intéressant et nous sommes pressés. Un muletier court pour rattraper une mule pas trop ravie de porter des charges. Assis, nous attendons pour partir nous équiper car il fait chaud. Andy met « the » sac sur une mule…

Après quelques étapes nous voici dans la neige. C’est un moment délirant car on découvre une matière qu’on a déjà vu dans notre frigo mais là on joue avec elle. C’est blanc, glacial, drôle et quelque part énervant car nos pantalons ont été mouillés. Mohan, notre guide, a glissé debout. C’était impressionnant, il nous a donné envie. Andy a glissé sans le vouloir en mode américain cascadeur. Jérémy a reçu une boule de neige qui lui a fait mal. Il n’a pas perdu de temps pour répondre à cette attaque. Avec force il en a lancé quelques unes. Nos guides sont drôles. Mohan a dit : « tous sur Moti ! ». Ce dernier c’est accroupi et s’est caché derrière un rocher. Le malicieux Mohan a attrapé les pieds de Faïzou et l’a fait glissé. Sylvana a pris une boule de neige dans la tête et ce n’était pas la seule...

Trek

Dans la neige ...

Trek
Trek

Trois, quatre heures de marche et nous arrivons au campement. Comme des rois nous sommes accueillis avec un thé chaud, des biscuits ou des mets locaux. Tout ceci est merveilleux, fabuleux. Bien entourés, en sécurité nous découvrons des paysages fantastiques.

Les tentes bleues sont montées, il nous reste plus qu’à récupérer nos sacs de vêtements pour les disposer sur nos matelas. C’est là qu’après l’effort de la journée on se met à raconter des blagues.

Thomas a essayé de caresser une mule. Il a dû lui courir après mais le muletier a tout de suite stoppé notre camarade car il ne voyait pas le danger. Gentiment le monsieur en a tenu une pour qu’on puisse la toucher. De son côté Mami a eu peur d’un mouton et a sauté sur Eloïse. Le berger a tapé un petit mouton noir qui est redescendu en faisant un roulé boulé…

Tous les soirs après les délicieux repas nous nous retrouvions autour d’un chaleureux feu de camp. Des moments gais, amusants et inoubliables. Moti et ses compagnons dansaient, chantaient et jouaient de la flute pendant que Mohan jouait aux percussions sur un bidon d’eau vide. Rachelle et Thomas ont chanté deux chansons très appréciées par tout le monde. Et le dernier soir on a croisé nos cultures au son du Maloya et des chants indiens. 

 

Pendant tout le trek, matin, midi et soirs nos papilles ont été émerveillées par les différents mets indiens. Chaque matin les messieurs nous réveillaient avec un gobelet de thé chaud suivi d’un très riche petit déjeuner. A la pause déjeuner nous avions une boîte pleine de bonnes choses, un fruit, une pomme de terre bouillie, un chocolat, une crêpe et un jus. Chaque soir nous avions des plats différents : des sautés mines très colorées, du riz, des viandes cuites dans des sauces succulentes, une salade de thon légère, crémeuse facile à déguster servie avec du chou et du poivron.

Le trek terminé, nous passons deux jours à Manali pour nous reposer, faire du shopping et aller une matinée dans un collège indien.

Author: Christophe Perrot

Share This Post On

Submit a Comment