Le moulin rouge – La goulue

Affiche pour le moulin rouge cabaret parisien, une femme : La goulue ( vedette du spectacle), danse au milieu une jambe en l'air. Au premier plan, un homme dans l'ombre prend une grande place dans l'affiche et au fond l'ombre des spectateurs est orientée vers la danseuse . A gauche de la danseuse, des taches jaunes symbolise la lumière.

Technique

Toulouse - Lautrec procédait toujours de la même manière : Un dessin préparatoire au fusain, puis peinture sur des cartons colorés avec des peintures diluées qui donnent un effet d'aquarelle, puis passage sur la pierre Lithographique. Il utilise sa technique personnelle du crachis (brosse à dents) pour donner de la variété aux couleurs. Lautrec n'utilise ici que des couleurs pures: jaune, rouge, bleu, noir. L'affiche devait pouvoir
se lire de loin: le noir profond contraste avec un jaune primaire vif. SI le personnage du premier plan est monochrome, la robe de la Goulue est un prétexte graphique
pour placer une grande surface blanche au centre de l'affiche


Analyse de l'oeuvre

Les personnages : Le dessin de chaque personnage est ici cerné d'un trait noir . Les spectateurs sont représentés en silhouette de face, tels des ombres chinoises. Les deux personnages principaux sont dessinés de profil, l'un regardant à droite, l'autre
à gauche. Tout détail superflu est éliminé; les vêtements n'ont pas de plis. Il n'y a pas d'ombre. Les personnages ne posent pas: ils sont saisis dans l' instantanéité de la vie. ( Comme une photographie)


Qui était la goulue ?

De son vrai nom Louise Weber, il s'agit d'une danseuse
de cancan très populaire.

L'auteur :

lautrecInfirme et de petite taille suite à une maladie osseuse de naissance, Toulouse-Lautrec vécut pour son art.
C'est un dessinateur, peintre, lithographe, et affichiste. En 1887, il s'installe à Montmartre à Paris, et devient rapidement "le peintre de la vie nocturne , des cabarets et des bars. Grand admirateur des danseuses, des chanteuses, il dessine et peint les mouvements des jambes, la torsion des corps , l'expressivité d'un mouvement dans la gaieté des soirées au Moulin Rouge ou au Moulin de la Galette

Auteur: Christophe Perrot

Partager cet article sur

Laisser un commentaire